Jeanne Hersch

Centenaire

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Start Biographie

Biographie

1910
Née le 13 juillet à Genève, elle était la fille de Liebmann Hersch, professeur de démographie et de statistiques à l’Université de Genève, et du médecin Liba Hersch-Lichtenbaum, descendante d’une famille de Juifs polonais, originaires de Vilnius (Lituanie) et Varsovie et émigrés en Suisse en 1904

1917
Naissance de sa sœur Irène

1925
Naissance de son frère Joseph

1928
Obtient sa maturité et commence des études de lettres

1929–1932
Se rend à Heidelberg, rencontre Karl Jaspers et commence des études de philosophie

1933
Se rend à Fribourg-en-Brisgau et suit les cours de Martin Heidegger. Revient à Genève pour passer son examen d’Etat en lettres avec un travail sur Henri Bergson

1933–1956
Professeur de français et de latin, plus tard de philosophie à l’Ecole Internationale de Genève

1935–1936
Séjourne au Chili et voyage en Amérique latine et en Afrique du Nord

1936
Prix Amiel pour L’Illusion philosophique décerné par l’Université de Genève. Publication de son premier livre: L’illusion philosophique (Die Illusion – der Weg der Philosophie)

1938–1939
Séjourne en Thaïlande; éducatrice des trois enfants de la famille royale, elle les accompagne lors de leurs voyages dans le pays

1942
Publication du roman Temps alternés (Begegnung)

1946
Obtention du doctorat avec sa thèse sur L’être et la forme

1956–1977
Professeur à l’Université de Genève et titulaire de la chaire de philosophie systématique

1956
Publication de Idéologies et réalité (Die Ideologien und die Wirklichkeit)

1959
Professeur invitée, durant un semestre, à la Pennsylvania State University

1961
Professeur invitée au Hunter College de la State University de New York

1966–1968
Dirige la division de philosophie de l’UNESCO à Paris

1968
Publication de Le droit d’être un homme (Das Recht ein Mensch zu sein), recueil de fragments de textes du monde entier sur le thème de la liberté et des droits de l’homme. Jeanne Hersch a livré l’idée et le concept et opéré la sélection des textes, sur mandat de l’UNESCO

1970–1976
Membre du Conseil exécutif de l’UNESCO et de la Commission suisse pour l’UNESCO

1972
La Faculté de théologie de l’Université de Bâle lui décerne le titre de docteur honoris causa

1973
Prix de la Fondation pour les droits de l’homme

1973–1994
Présidente de la Fondation Karl Jaspers de Bâle

1975
Publication de Die Unfähigkeit, Freiheit zu ertragen (l’incapacité de supporter la liberté)

1976
Publication de Die Hoffnung, Mensch zu sein (l’espoir d’être humain)

1978
Publication de Von der Einheit des Menschen (de l’unité de l’homme). Professeur invitée, durant un semestre, à la Colgate University, Hamilton/N.Y. et à l’Université Laval du Québec

1979
Prix Montaigne. Médaille Spinoza

1980
Prix de la liberté de la Fondation Max Schmidheiny

1981
Publication de L’étonnement philosophique (Das philosophische Staunen). Publication de Antithesen zu den «Thesen zu den Jugendunruhen 1980» der Eidgenössischen Kommission für Jugendfragen (L’ennemi c’est le nihilisme)

1985
Prix Max Petitpierre

1986
Publication de Eclairer l’obscur (Schwierige Freiheit), entretiens avec Jeanne Hersch, édités par Gabrielle et Alfred Dufour

1987
Médaille Albert Einstein

1988
Prix UNESCO de l’éducation aux droits de l’homme

1989
Publication de Quer zur Zeit (contre le temps)

1990
Publication de Temps et musique

1992
Publication de Im Schnittpunkt der Zeit (au carrefour du temps). Prix Karl Jaspers

1993
La Faculté de philosophie de l’Université d’Oldenbourg lui décerne le titre de docteur honoris causa

1998
L’Ecole fédérale polytechnique de Lausanne lui décerne le titre de docteur honoris causa

2000
Meurt le 5 juin à Genève